La Famille
Delagrave d'Amérique
vous souhaite la bienvenue!

Carte du Berry

Argenton-sur-Creuse, un relais sur la plus importante grand route du Berry, accueille, au seizième et dix-septième siècles, de nombreuses familles qui surent y obtenir et conserver pendant des siècles un rang honorable dans la société du bourg, y acquérant des charges publiques et s'alliant l'une à l'autre. Chacune de ces familles peut compter des prêtres, des officiers ministériels et des marchands, mais aussi, durant plusieurs générations, des officiers de justice et des membres de professions libérales. La Famille Delagrave est durant plusieurs siècles l'une de ces familles bourgeoises d'Argenton, comme le reconnaît l'archiviste Eugène Hubert dans son ouvrage sur le Bas-Berry.

carte de l'Indre

L'actuel Département de l'Indre (36).

blason de la Châtellenie d'Argenton ancien blason du Berry blason d'Argenton

N o s   D e l a g r a v e   s o n t   B e r r i c h o n s
d ' A r g e n t o n - s u r - C r e u s e.

Rive gauche à Argenton

Notre ancêtre Louis Delagrave est né le 17 décembre 1739 à Argenton-sur-Creuse, deuxième enfant de Gabriel Delagrave, Praticien (procureur judiciaire) et Négociant, et de Jeanne Legrand, issue elle aussi d'une famille de marchands d'Argenton-sur-Creuse. Louis a un frère aîné, André, qui choisit la prêtrise, et un frère cadet, Étienne, qui sera Marchand, ainsi que deux soeurs, Jeanne, Marchande dans leur ville natale, et Marie, la benjamine.

Nous ne savons pas encore pourquoi ni quand ce Louis Delagrave, Marchand, émigre au Canada. Mais nous avons la preuve qu'il y est en 1765, au début du Régime anglais, quand il obtient à 25 ans, par acte notarié, la permission de ses parents de se choisir une épouse au Canada. En juin 1767, à l'âge de 27 ans, il épouse à Québec Marie Jeanne dite Marie-Madeleine Drolet, 20 ans, la fille aînée d'un forgeron de l'endroit. Il résidera avec sa famille à Québec, où il sera aussi sub-baillif, de 1768 à 1774, puis à Trois-Rivières, à compter de 1774, opérant différents commerces à l'un ou l'autre endroit.

À la toute fin du siècle, sexagénaire ou presque, il séjourne un temps sur l'Île de Montréal, où avec ses deux fils aînés encore célibataires il signe en juillet 1799 l'adresse de reconnaissance au Gouverneur sortant, Robert PRESCOTT, et assiste en novembre au mariage de son fils puîné, Louis Benjamin, commerçant, avec la fille d'un négociant et soeur du prêtre qui bénit cette union. Louis termine ses jours dans la seigneurie de Rouville où résident ses quatre enfants survivants. Il décède auprès des siens à St-Mathias de Rouville le 2 mai 1805, à l'âge de 65 ans. - Son épouse, Marie Drolet, lui survivra 35 ans, atteignant l'âge de 93 ans.

En moins de deux siècles et demi de l'arrivée de Louis au Canada, ses descendants ont couvert le Québec et se sont aussi implantés ailleurs au Canada ainsi qu'aux États-Unis d'Amérique.

Les DELAGRAVE d'Amérique sont certes aujourd'hui plus nombreux à porter ce patronyme que les DELAGRAVE de France, leurs cousins.

Louis DELAGRAVE et son épouse, Marie Jeanne dite Marie-Madeleine DROLET, sont les ancêtres présumés de tous les Delagrave d'Amérique.

L'histoire des différentes branches de la Famille de Louis Delagrave s'inscrit en filigrane dans celle du Québec et de l'Amérique : elle compte des personnages illustres, des personnalités hautes en couleur et des personnes au destin plus modeste. Cette histoire nous parle de nos origines et de l'évolution de la société. Elle nous rafraîchit la mémoire.

 

 

La Chronique familiale de
Louis DELAGRAVE et Marie Jeanne dite Marie Madeleine DROLET

Généalogies ou Chroniques familiales partielles (à venir) de familles alliées :
AMIOT, BLANCHET, DROLET, FOURNIER, HÉBERT, de KERMEUR (QUEMENEUR, etc.) dit LAFLAMME, BALAN dit LACOMBE, LAVERGNE, LEBLOND, LECOMTE, MASON, NORMANDEAU, PROULX, PROVENCHER, ROBITAILLE, TRUFFLÉ ou TREFFLÉ dit ROTTOTE, TALBOT, TURGEON, VACHON, VALLÉE, VALLIÈRE, etc.

-o-0-o-

La Chronique de Louis DELAGRAVE se rattache en France à
La Chronique familiale de Christophe DELAGRAVE
(à Argenton-sur-Creuse, Indre 36, Berry)

-o-0-o-

Voyez aussi la liste d'ascendance de Louis DELAGRAVE

 

Autre souche ou branche de DELAGRAVE (dit LAGRAVE) en Amérique :

La Chronique familiale de François LAGRAVE dit ST-FRANÇOIS

qui se rattache en France à

La Chronique familiale de Jean DELAGRAVE dit l'Aîné
(à Chantôme, aujourd'hui Éguzon-Chantôme, Indre 36 / Marche)
une branche vraisemblablement apparentée à celle des Delagrave d'Argenton-sur-Creuse

 

( À venir : )
D'autres souches surnommées LAGRAVE, en Amérique :

La Chronique familiale de
Pierre LEPELLÉ dit DESMARAIS dit LAGRAVE et Françoise OUABANOIS

La chronique familiale de
Raymond CHESNE dit LAGRAVE et Rose MAILLOT

Ce site et ces Chroniques familiales et généalogiques s'adressent à la grande Famille Delagrave d'Amérique!
Si Louis Delagrave est l'un de vos ancêtres, même si vous ne portez pas ce patronyme, vous faites partie de la parentèle Delagrave!

Nous comptons sur votre participation, cousins, cousines! Ce site Familial vous appartient.
Nous le voulons rigoureux quant aux données, passionnant par ses récits, agréable dans sa présentation.
N'hésitez donc pas à nous fournir des informations, ainsi que vos remarques, commentaires, suggestions.
Au plaisir, cousin, cousine, de poursuivre avec vous ce projet... interminable, que la postérité des lignées d'ascendance Delagrave appréciera elle aussi et maintiendra, pour sûr!

Andrée Delagrave
recherches et données
page Web, courriel )

Denis Aubert
participation aux recherches
et aspects techniques

page Web, courriel )


Voyez aussi :



© Copyright 2000, 2001 - Tout droit réservé par Les Projets DA-GO et Andrée Delagrave

     Dernière modification : le 26 décembre 2001
Haut de page URL  : www.da-go.com/Delagrave/Amerique/index.html