Généalogie de la famille Delagrave

 

par Françoise MOREAU et Monique MOREAU (de France)

avec la participation d'Andrée DELAGRAVE (du Canada)


Berceau : Argenton-sur-Creuse, Indre (36), Berry, France

 

Jean DELAGRAVE, le plus ancien DELAGRAVE connu, vivait au 16ème siècle dans la Chatellenie d'Argenton. Il est décédé avant avril 1588.

Il épousa :

- en premières noces N...
  d'où :

a) Philippe DELAGRAVE + avant 1603
    X  Jacquette FAJON + après1603

b) Antoine DELAGRAVE, Marchand, + avant 1603
    X  Marie FAJON + après 1603

    d'où : Jacquette DELAGRAVE + juillet 1633 à Argenton S/Creuse

- en secondes noces Anne CHABENAT (qui était veuve de Jean FAJON) + avant 1603
  d'où :

c) Jean DELAGRAVE, Sergent Royal d'Eguzon,
    X  N...
    d'où :

c1) Jean DELAGRAVE,
      probablement né entre 1585 et 1590,
      qui a fait souche à Argenton-sur-Creuse.

L'histoire de Jean DELAGRAVE et de ses descendants a été établie sur 8 générations.

Il est l'ancêtre de Charles Marie Eugène DELAGRAVE
fondateur en 1865 de la Maison d'Edition DELAGRAVE.

c2) Christophe DELAGRAVE, Procureur et Greffier d'Argenton,
      probablement né entre 1590 et 1595,
      qui a fait souche à Argenton-sur-Creuse.

L'histoire de Christophe DELAGRAVE et de ses descendants a été établie sur 8 générations.

Serait-il à l'origine de la famille DELAGRAVE de Vigoux ?

Il est notamment l'ancêtre de Louis DELAGRAVE né en 1739 à Argenton, qui émigre au Canada avant 1765 et dont descendent les DELAGRAVE d'Amérique du Nord.

    et peut-être :

c3) Jean DELAGRAVE, dit l' Aîné, Sergent Royal,
      probablement né entre 1585 et 1590,
      qui est l'ancêtre de la branche de Chantôme.

L'histoire de Jean DELAGRAVE, dit l'Aîné, et de ses descendants a été établie sur 6 générations.

Il est notamment l'ancêtre du soldat François LAGRAVE (sic) dit St-François, qui est le premier DELAGRAVE connu à émigrer au Canada - mais il n'y diffusera pas le patronyme DELAGRAVE.


Le 22 avril 1588 :

Acquisition par Anne CHABENAT, veuve de Jean DELAGRAVE et auparavant veuve de Maître Jean FAJON, Prudents Hommes Anthoine DELAGRAVE et Philippe DELAGRAVE, frères marchands demeurant à Chavin, près Argenton,
du fief et mestairie de Chassambeau sis en les paroisses de Vigoux, Chazelet, Saint Civran, Celon et ailleurs,
vendus par Jeanne et Magdelaine GODIN, filles de défunts Maître André GODIN, vivant procureur au siège d'Argenton et de Magdelaine BLONDET, lesdites Jeanne et Magdeleine respectivement épouses de Maître Bertrand BONIA(T), procureur en la justice de Sainte Sévère près la Châtre en Berry et de Prudent Homme Jean BOURDIN le Jeune, marchand de la ville de la Châtre,
pour la somme de 1800 livres.
Les acquéreurs ont déclaré, à cause de la dite mestairie et fief de Chassambeau être tenus en foi et hommage de ladite Seigneurrie d'Argenton.
Ils paieront 500 livres comptant, le reste procédant des biens et droits, tant de ladite CHABENAT que de Marie et Jacquette FAJON, femmes desdits DELAGRAVE, et de leurs autres frères et soeurs, enfants dudit défunt Maître Jean FAJON, qu'ils ont aujourd'hui vendus à Honnête femme Marie BLANCHARD, veuve d'Etienne FAJON.
Fait à la Châtre devant NICAULT, notaire royal.

Source : Archives départementales de l'Indre, liasse E96, dossier Crochereau Duvivier.


Le 24 juillet 1589 :

Aveu, foi et hommage pour la mestairie et fief de Chassambeau par Antoine DELAGRAVE, marchand demeurant à Argenton, tant pour lui que pour Honnête Femme Anne CHABENAT, veuve de Jean DELAGRAVE, et Philippe DELAGRAVE, son frère.

Source : Archives nationales, R/1/162


Le 5 juillet 1603 :

Marie FAJON, veuve d'Antoine DELAGRAVE,
Jacquette FAJON, veuve de Me Philippe DELAGRAVE,
François BENOIST, Tailleur d'habits, époux de Marguerite FAJON
et Jean DELAGRAVE, Sergent Royal, demeurant au bourg d'Eguzon,
font foi et hommage du fief servant de Chassambeau, assis paroisse de Vigoux (près d'Argenton), lesquels FAJON et DELAGRAVE sont enfants de feue Honnête Femme Anne CHABENAT.

Source : Archives nationales R/1/162


Le 26 janvier 1642 :

Dénombrement du fief de Chassambeau fourni par Maître Christophe DELAGRAVE, procureur et notaire à Argenton.
Sont cités: Anne CHABENAT, sa grand-mère, Philippe et Antoine DELAGRAVE, ses oncles.

Source : Archives nationales R/1/142


Le 30 mai 1792 :

Etat des terres labourables, bois, brandes et prés qui se trouvent enclavées dans le fief de Chassambeau, paroisse de Vigoux, lequel appartient à J.B. CROCHEREAU DUVIVIER à cause de son fils.

Source : Archives départementales de l'Indre, liasse E96, dossier Crochereau Duvivier.


Documents consultés pour l'établissement de la généalogie de la famille DELAGRAVE

- Registres paroissiaux
       Argenton, Badecon, Baraize, Ceaulmont, Chantôme, Chavin, Eguzon,
       Saint Gaultier, Saint Marcel, Saint Sébastien, Thenay, Vigoux;
- Archives départementales de l'Indre, séries E et J
    ° Titres de familles;
    ° Minutes notariales :
          Maîtres Bidault et Delagrave (Argenton),  Belleuil et Delacou (Eguzon),  Mauduit (Saint Gaultier);
    ° Terrier d'Eguzon;
- Archives départementales du Cher, Série 2G
    ° Dispenses de mariage;
- Archives nationales, Séries P, Q, R
    ° Fois et hommages, Terrier d'Argenton, ...;
- Eugène Hubert, Le Bas-Berry, Argenton;
- Bulletins du Cercle d'Histoire d'Argenton;
- Grands Notables du Premier Empire
    (par Catherine Joffrion, Daniel Bernard, Jacques Tournaire, CNRS Editions);
- Mémoires du Colonel Delagrave, campagne du Portugal (Bibliothèque nationale de France). 


Site Delagrave
© Copyright 2000, 2001 - tout droit réservé par Les Projets DA-GO et Françoise MOREAU
     Date de dernière modification : 12 décembre 2001
 URL : www.da-go.com/Delagrave/Chronique_Delagrave.html