Jean CADIEU à Ville-Marie

Le défunt père de Catherine CADIEUX est un des pionniers de Ville-Marie (Montréal).

À son mariage à Ville-Marie (Montréal), avec Marie VALADE, le lundi 26 novembre 1663, le serrurier Jean CADIEU, âgé d'environ 29 ans, se dit orphelin de père et mère (Pierre CADIEU et Renée FOURREAU ou FOUVREAU) et originaire de Pringé-sous-Loir, évêché de Le Mans, au Maine (arrondissement de La Flèche, Sarthe 72). Il était né vers 1634.

À 19 ans ou presque, Jean CADIEU, avec une centaine d'autres, s'était engagé à La Flèche, le jeudi 1er mai 1653, pour faire partie du premier contingent de colons à Ville-Marie, qu'il faut vite peupler, pour mieux endiguer la manace des Iroquois.

Depuis l'arrivée des Européens, en 1535 puis 1608, les 5 tribus iroquoises veulent contrôler tout le commerce des fourrures dans cette partie de l'Amérique et font, pour cela la guerre d'extermination à nos amis Hurons, leurs lointains cousins, qui venaient eux aussi l'été dans la vallée du St-Laurent, depuis leur territoire de l'Ouest (les Grand-Lacs), fraterniser et échanger avec les Français.

Les Iroquois sont amis des Anglais et Champlain les a combattus à armes supérieures; les Iroquois (Mowhawks) n'avaient pas d'armes à feu, alors. D'ailleurs, leur refuge d'hiver se trouve depuis des milliers d'années près des récentes colonies de la Nouvelle-Angleterre, qui leur fourniront armes et soutien.

Les Anglais désirent dominer toutes les mers, le grand commerce et, donc, les colonies.

L'Angleterre et la France sont depuis, des siècles, des pays ennemis. Ces conflits s'étenent à l'Amérique, et les Amérindiens n'ont pas le choix que de prendre partie pour qui leur fournira armes et assistance.

Le gouverneur de Québec (de 1636 à 1648), Charles HUAULT de MONTMAGNY, successeur de CHAMPLAIN (décédé à la Noël 1635), n'était pas d'accord qu'on fonde Ville-Marie. C'est périlleux et la colonie de Québec a, elle aussi, besoin de colons.

Cette colonie de Ville-Marie, la 3e de Nouvelle-France (après Québec en 1608 et Trois-Rivières en 1634), avait été fondée en 1642 par de pieuses personnes restées en France : Jérôme LE ROYER, sieur de LA DAUVERSIÈRE, Jean-Jacques OLIER, ...

C'est le Champenois Paul de CHOMEDEY, sieur de MAISONNEUVE, qui en est sur place le gouverneur (jusqu'au vendredi 23 octobre 1665). Il était né, le lundi 13 février 1612, au manoir de Neuville-sur-Vannes (arrondissement de Troyes, département de l'Aube 10) et décédera célibataire, à Paris, paroisse St-Étienne-du-Mont, le mercredi 9 septembre 1676, à l'âge de 64 ans.

Jean CADIEU est arrivé à Ville-Marie (Montréal) le dimanche 16 novembre 1653. Marguerite BOURGEOIS faisait partie du groupe, de la même traversée. - Il l'a connue. - Pieuse et convaincue célibataire de 33 ans, venue évangéliser et instruire les autochtones et les enfants des colons, elle était née le vendredi 17 avril 1620 à Troyes, en Champagne (Aube 10), paroisse St-Jean-du-Marché. Son père, Abraham BOURGEOIS, était marchand et maître chandelier; sa mère se nommait Guillemette GARNIER. Marguerite fondera à Ville-Marie une communauté religieuse, la « Congrégation des (soeurs) séculières de Notre-Dame » (C.N.D.), reconnue par le Pape en 1678, et elle quittera ce monde le mardi 12 janvier 1700, à l'âge de 79 ans, soit 6 ans et 4 mois après avoir pris sa retraite, en démissionnant comme supérieure.

Ils sont une centaine de nouveaux résidants, accueillis à bras ouverts par :

  • le gouverneur Paul de MAISONNEUVE, 41 ans;
     
  • le major et greffier Lambert CLOSSE, âgé d'environ 30 ans, un Lorrain arrivé 6 ans auparavant, qui périra dans un combat contre les Iroquois le 6 février 1662;
     
  • la célibataire Champenoise de 47 ans Jeanne MANCE, née le 12 novembre 1606 à Langres, arrivée voilà 12 ans pour fonder et administrer l'Hôtel-Dieu de Ville-Marie, qui décédera ici le dimanche 18 juin 1673, à l'âge de 66 ans;
     
  • quelques autres devanciers, tels
     
      • le maître charpentier Gilbert BARBIER dit LE MINIME et LE NIVERNAIS, âgé d'environ 30 ans, qui réside à Ville-Marie depuis 10 ans et qui y sera bientôt le procureur fiscal;
         
      • le garde-magasin de Montréal, en 1651-1654, Charles LeMoyne, âgé de 27 ans, arrivé en 1641, interprète en langues indigènes, qui sera seigneur de Longueuil (1657-), procureur du roi à la Sénéchaussée de Montréal (en 1663-1666), anobli (en 1668), marchand de fourrures.

Voir la signature de plusieurs de ces personnes, au mariage à Montréal le 25 février 1658 de Michel MESSIER et Anne LeMoyne, une des soeurs de Charles.


Jean CADIEU décédera à Montréal le mardi 30 septembre 1681, à l'âge d'environ 47 ans. Il y aura vécu plus de 27 ans.



Source principale : S1
Date de la dernière modification : 13 juin 2000
© Copyright 2000, 2001 - Tout droit réservé par Les Projets DA-GO et Denis AUBERT

URL : http://www.da-go.com/Robert-Fache/CADIEU_Jean.html