La famille VALADE à La Rochelle

La mariée du jour, Catherine CADIEUX est, par sa mère, une petite-fille d'André VALADE et de Sarah COUSSEAU.

Le voiturier André VALADE, fils d'Antoine VALADE et d'Ozanne DUPIN, de Perdry, dans l'Angoumois (Charente 16), n'est pas venu au Canada. Non plus que celle qu'il avait épousée à La Rochelle (paroisse St-Nicolas, le dimanche 3 février 1630), Sarah COUSSEAU, fille de Pierre COUSSEAU, marchand, et d'Anne BOURRADIER.

Quatre de leurs enfants y sont venus, mais pas eux.

D'ailleurs, Sarah COUSSEAU, devenue veuve, se remarie le vendredi 25 octobre 1652, mais au Temple calviniste de La Rochelle (avec le saulnier Samuel BERTRAND).

Leurs parents, à chacun, étaient sans doute des adeptes du calvinisme, pour leur avoir donné un tel prénom biblique, que seuls les gens de la religion réformée attribuaient à leurs enfants, et systématiquement. On soupçonne même, pour cette raison et sans en avoir de preuve, que les parents de Samuel de CHAMPLAIN (originaire de Brouage, Saintonge, Seine-Maritime 76, né vers 1570) aurait été calvinistes et qu'il aurait donc été baptisé dans un Temple calviniste.

Sarah apprendra plus tard, au moment où de ses enfants VALADE commenceront à passer en Nouvelle-France (à partir de 1665), qu'il y est interdit, de même que sur les bateaux y menant, de pratiquer publiquement une autre religion que le catholicisme.

En effet, dès les secondes tentatives de peuplement français en Amérique du Nord (de 1608 à 1634), et à l'instigation de Samuel de CHAMPLAIN, les autorités ont décidé qu'il n'y aurait pas de guerre de religion, ni d'autres formes de litige, et qu'il n'y sera pas accepté de personnes indésirables, de mauvaises vie, mal réputées, ni même d'avocats! - Les expériences antérieures en cette matière, au siècle précédent (depuis 1535), tant en Acadie que dans la vallée du St-Laurent, ont fait craindre le pire, même si ces premières tentatives de peuplement, trop timides, ont échoué.

Sans doute, redevenue veuve, Sarah aura beau abjurer le calvinisme, par la suite (le 27 septembre 1685, à la paroisse St-Nicolas de La Rochelle), elle ne viendra pas au Canada.

Avait-elle l'intention d'y venir et mourut-elle avant d'y mettre pied?
- C'est plausible, car on ne renie pas une foi réformée, encore moins la religion de ses pères, sans avoir un motif suffisant. Mais, nous n'avons pas encore la connaissance des motifs de
Sarah COUSSEAU, ni la preuve d'une telle intention.

Quatre enfants VALADE en Nouvelle-France

  • Jean VALADE, fut baptisé à la paroisse St-Nicolas de La Rochelle le dimanche 17 juin 1635, fils d'André VALADE et de Sarah COUSSEAU. Il est ici, à Lachine, d'après le recensement de 1681, domestique de Claude ROBUTEL, marchand Picard.
    Qu'est-il advenu de lui? - Nous ne la savons pas encore.
     
  • Marie VALADE, née vers 1638 d'André VALADE et de Sarah COUSSEAU, épouse à Québec, le dimanche 19 août 1668, Michel L'HOMME (ils auront 8 enfants, à Château-Richer, L'Ange-Gardien, Sillery, St-Augustin) puis, le jeudi 28 janvier 1677, Jacques MEILLEUR (il a 46 ans, elle 38 environ, ils auront 2 enfants, à St-Augustin). Elle enfanta la dernière fois le 13 décembre 1678. Après 24 ans de veuvage, elle décédera à Québec le 7 mars 1724, à l'âge probable de 85 ans.
     
  • Marie VALADE, deuxième enfant de ce prénom, est née vers 1644 d'André VALADE et de Sarah COUSSEAU. Elle épouse à Ville-Marie (Montréal), le lundi 26 novembre 1663, Jean CADIEU, fils de défunt Pierre CADIEU et de défunte Renée FOURREAU ou FOUVREAU. Il est un serrurier d'environ 30 ans et il habite Ville-Marie (Montréal) depuis son arrivée au Canada, il y a 10 ans. Elle a environ 19 ans. Ils auront 10 enfants CADIEUX, tous nés à Montréal. Elle devient veuve après presque 18 ans de mariage, le mardi 30 septembre 1681. Elle se remarie à Montréal 4 mois plus tard, le lundi 9 février 1682, à Philippe BOUDIER, fils de Mathieu BOUDIER ou BOUTIER et de Marie Anne PRIEUR, de St-Cloud, archevêché de Paris, Hauts-de-Seine (92). Il a environ 40 ans, elle a environ 37 ans. Marie VALADE enfanta pour la première fois en octobre 1664, et pour la dernière fois en septembre 1686. Elle décédera à Montréal le lundi 9 janvier 1719, à l'âge d'environ 74 ans.
     
  • Guillaume VALADE est né vers 1645 d'André VALADE et de Sarah COUSSEAU. Il vient en Nouvelle-France en 1665 ou 1666, sous engagement de 36 mois (nourri, logé, voyage payé) comme domestique, à Beauport, de Nicolas JUCHEREAU (40 ans), marchand de fourrures, capitaine de milice, seigneur de la Grande-Anse (St-Roch-des-Aulnaies), déjà père de 7 enfants (5 autres suivront) et gendre du seigneur et fondateur de Beauport, Robert GIFFARD.
     
    Puis Guillaume VALADE épouse à Beauport (inscription à Québec), le dimanche 10 novembre 1669, Françoise ANCELIN (devenu ASSELIN), fille de défunt Gilles ANCELIN et de Catherine CLÉMENT. Elle est originaire de la paroisse St-Martin en l'île de Ré. Il a 24 ans, elle en a 13. Guillaume ne décédera qu'après son épouse : lui le mardi 23 mars 1717 (à l'Hôtel-Dieu de Québec), à l'âge d'environ 71 ans; elle, le mardi 22 septembre 1711 à Charlesbourg, à l'âge d'environ 55 ans. Elle enfanta pour le première fois en mai 1673 (à 17 ans ou presque), et pour la dernière fois en juin 1698 (à environ 42 ans).
     
    Ils auront eu, en tout, 14 enfants. Mais, pas n'importe où : au village St-Joseph de Charlesbourg, exactement là où vivent Nicolas FASCHE, son épouse et sa famille. Et les deux familles ont des enfants du même âge.
     
    Guillaume VALADE sera le parrain de Guillaume FASCHE, leur jumeau né en 1689.
     
    C'est lui qui indiquera à Robert Fasche, en rupture de fiançailles, qu'il a 4 jeunes nièces célibataires et nubiles à Ville-Marie (Montréal), filles de Jean CADIEU, décédé, et de sa soeur Marie la jeune, remariée.



Source principale : S1
Date de la dernière modification : 13 juin 2000
© Copyright 2000, 2001 - Tout droit réservé par Les Projets DA-GO et Denis AUBERT

URL : http://www.da-go.com/Robert-Fache/Famille_VALADE.html