Familles
dont la chronique sera l'objet d'un des  projets  DA-GO


 
ARSENAULT
en particulier son essaim au Québec par l'Acadie,
la famille de Pierre ARSENAULT navigateur pilote côtier
natif de l'ancienne Saintonge (?), France
et (en seconde noce pour Pierre)
de Marie GUÉRIN
fille des Acadiens François GUÉRIN et Anne BLANCHARD ou PLANCHARD;

mariage de Pierre ARSENAULT et de Marie GUÉRIN : à BeauBassin (?) en Acadie vers 1685
 
- de nombreuses graphies concomitantes du patronyme ont existé ici ou là, dont ARSENEAULT, ARSENAULT, ARSENAUX, ARCENEAU, ARÇONNEAU, ARSONNEAU, AUSONNEAU, etc.

 

AUBERT

la famille de

François AUBERT volontaire et voyageur (1727),
né à Québerc le 23 novembre 1699

et de

Françoise CARRIER
née à Québec vers 1707, 9 e des 11 enfants

d'Ignace CARRIER
et
d
e Perrine Geneviève GRENET
mariés le 16 juin 1693 à la Pointe de Lévy;
Perrine décéde le 16 septembre 1709.

Ignace CARRIER se remarie le 2 juin 1710 au même endroit à Catherine Rosalie DUQUET, pour donner naissance à plus de 7 enfants aux 10 survivants du 1 er lit.

Mariage de François AUBERT (27 ans) et de Françoise CARRIER (environ 20 ans) :
le 27 octobre 1727 paroisse St-Joseph, Pointe de Lévy (Seigneurie de Lauzon);

Ils signent leur contrat de mariage le 18 octobre 1727, devant le notaire Florent de LA CETIÈRE (né vers1656 à Moulismes, Vienne 86, Poitou; décédé à Québec 29 oct. 1728; tapissier, 1687, reçu notaire royal en 1702),
l'époux de Jeanne Pluchon (1774-1729), la marraine de François AUBERT.

François obtient sa terre, du rang Arlaka, de ce même Florent de La Cetière, dans l'arrière-fief de St-Vilmé (devenu « de La Cetière »), que Florent avait acheté en 1724, en la seigneurie de Lauzon.

Eux et leur postérité, durant plusieurs générations, vivront dans cette seigneurie, depuis le rang Arlaka, près de Pintendre.

Ascendance de François AUBERT

2- François AUBERT

baptisé le 13-11-1678 paroisse Notre-Dame, Mirebeau (Vienne 86, Poitou);
il a deux cousins, à Québec, pour qui il agit comme commis ou clerc :

  • le huissier audiencier Joseph PRIEUR
    b 29-05-1660 paroisse Notre-Dame, Mirebeau
    (Pierre & Marie CHARRAULT)
    marié à Hélène MÉCHIN vers 1683, à Mirebeau;
    son frère Jean PRIEUR dit LAFLEUR, veuf de Louise FORESTIER, est cité le 15-09-1696 à Montréal, où il épouse en 1704 Marie Charlotte GLORY, veuve
     
  • le marchand (1689-1694) puis notaire royal (1692-1716) Louis CHAMBALLON
    b 12-03-1663 paroisse Notre-Dame, Mirebeau;
    (Louis, marchand & Marie PRIEUR)

3 - Louise BOUCHER

née dans la haute ville de Québec le 18 février 1681,
benjamine des 7 enfants,
servante chez le notaire CHAMBALLON, et y résidant

4 - Joseph AUBERT boulanger
5 -
Jeanne PRIEUR

mariés le 16 janvier1676, paroisse Notre-Dame, Mirebeau (Vienne 86, Poitou)

6 - François BOUCHER dit VIN D'ESPAGNE

b 28 mars 1632 paroisse St-Maclou, Rouen (Seine-Maritime 76, Normandie)

7 - Anne LÉPINE arrivée en Nouvelle-France à l'été 1663 ou 1664,

née le 16 février 1637 à la Pointe de Coureilles près d'Aytré, La Rochelle (Chatente-Maritime 17, Aunis),
baptisée 6 jours après au temple calviniste de La Rochelle

12 - Guillaume BOUCHER
13 -
Adrienne LE MOUSNIER

14 - Jacques LÉPINE
15 -
Noémi MOURLON


 
DELAGRAVE de France (cette Chronique est déjà ouverte)

DELAGRAVE d'Amérique (cette Chronique est en élaboration)

DOUCET dit LAVERDURE ...ou l'inverse?
en particulier son essaim au Québec par l'Acadie,

la famille issue de Germain DOUCET dit LAVERDURE
né vers 1590-1600, arrivé en 1632 en Acadie, à LaHève, originaire de « Conflans en Brie »

- en Champagne(?) Conflans-sur-Seine(?) près de Basserelle au nord de LaFerté Gaucher(?);

capitaine d'armes de Pentagouët (1640), capitaine d'armes du poitevin Charles de Menou d'Aulnay (qui successédait au poitevin Izaac de Razilly), puis tuteur des enfants mineurs du défunt M. d'Aulnay

- Germain Doucet ou Laverdure serait décédé à Villy, près de Sedan, vers 1660, là où son fils Pierre serait né

et

de Marie TRAHAN ? ... ou N... BOURGEOIS?

l'acte de capitulation du Port-Royal, le 16 août 1654, dit que le « Sieur de Laverdure [a] laissé pour otage M. Jacques Bourgeois, son beau-frère et lieutenant de la Place »
Coll. des manuscrits relatifs à la Nouvelle-France... 1-149;

ce Jacques (Jacob) Bourgeois, originaire de « Couvray en Brie », né vers 1610-1621, chirurgien-militaire, arrivé en Acadie vers 1642, épousa à Port-Royal, vers 1643, Jeanne Trahan (fille de Guiillame TRAHAN et de sa première épouse Françoise CHARBONNEAU) et lieutenant du Port-Royal (1654), fondateur (en 1672) de «la colonie BOURGEOIS» de Beaubassin, donnant sur la Baie de Chinectou

FASCHE dit ROBERT (cette chronique est en élaboration)

la famille de Nicolas FASCHE
arrivé en Nouvelle-France à l'été 1666 (?), de la paroisse St-Éloi, Méneslies (près d'Eu en Seine-Maritime 76), arrondissement d'Abbeville (Somme 80, Picardie),
né vers 1640-1644

de Jean FASCHE (FÂCHE, FACHE, ...)
et
de Marie GRANDSERRE, tous deux décédés avant le 7 octobre 1669 

et

de Catherine SURET
arrivée en Nouvelle-France à l'été 1669 (?) de Paris, paroisse St-Sulpice,

née vers 1640-1650

de Jean SURET (décédé avant le 7 octobre 1669)
et
de Denise LECONFESSEUR;

Mariage de Nicolas FASCHE (environ 27 ans) et de Catherine SURET (environ 24 ans) : le 7 octobre 1669 à Québec

et

de leur fils Robert FÂCHE
né au Village St-Joseph comté d'Orsainville, Charlesbourg, le 29 octobre 1670,
aîné de 10 enfants (et le seul qui aurait pu transmettre le patronyme)

et

de Catherine CADIEUX
baptisée à Ville-Marie (Montréal) le 4 mars 1680,
benjamine des 10 enfants

de Jean CADIEU serrurier arrivé le 16 novembre 1653 à Ville-Marie (Montréal),
baptisé le 29 août 1629 paroisse Notre-Dame, Pringé-sous-Loir, commune maintenant rattachée à Luché-Pringé, arrondissement de La Flèche (Sarthe 72, Maine)

fils
de Pierre CADIEU
et
de Renée FOUREAU

et
de Marie VALADE
mariée à Jean CADIEU à Ville-Marie (Montréal) le 26 novembre 1663,
née vers 1644-1649

fillle
d'André VALADE voiturier - pas venu en Nouvelle-France,

lui-même fils
d'Antoine VALADE
et
d'Ozanne DUPIN
de Perdry (Charente 16, Angoumois)

et
de Sara COUSINEAU

elle-même fille
de Pierre COUSINEAU marchand
et
d'Anne BOURRADIER
mariés le 3 février 1630 paroisse St-Nicolas, La Rochelle (Charente-Maritime 17, Aunis);

Mariage de Robert FACHE (26 ans) et de CATHERINE CADIEUX (16 ans) :
le 1 er décembre 1696 à Ville-Marie (Montréal)

GAUTHIER dit LAROUCHE
la famille

de Jean GAUTHIER dit LAROUCHE
maître taillandier arrivé à Québec à l'été 1671 (ou avant?) d'Eschillais (Charente-Maritime 17, Saintonge), né vers 1640-1645

fils
de Mathurin GAUTHIER

et
de
Catherine LOUMEAUX

et

d'Angélique LEFEBVRE
née en France (à Rouen?) vers 1661

fille
de Louis LEFEBVRE dit BATANVILLE brasseur à Québec
né vers 1635-1645 fils de (...?), de Rouen (?)
et
de Suzanne DE BURE
née vers 1635

elle-même fille
de Vincent DE BURE

et
de
Suzanne GAULIN mariés vers 1660, paroisse St-Maclou (?), Rouen (Seine-Maritime 76, Normandie)

Louis LEFEBVRE dit BATANVILLE et Suzanne DE BURE, mariés vers 1660 à Rouen (?), seraient arrivés en Nouvelle-France avec un seul enfant (?), leur fille Angélique LEFEFVRE à l'été 1665 (?);

Mariage de Jean GAUTHIER dit LAROUCHE et d'Angélique LEFEBVRE :
le 21 janvier 1675 à Québec

GRATON ou GRATTON

la famille de Claude GRATON Sieur de VIILLEFORT
né vers 1620-1630

fils
de Pierre GRATON, notaire royal

et
de
Marie BOUCHER (décédés avant 1670)

et

de Marguerite MONCION
fille de (...?);

mariage en France vers 1654 (à Aubigny?);
arrivés en Nouvelle-France avec leurs filles Hélène et Renée à l'été 1670 (?), d'Aubigny (?), arrondissement de La Roche-sur-Yon (Vendée 85, Poitou)

et

de leur fils Joseph GRATON
né à Québec le 5 juillet 1672

et

d'Anne PERRON
née le 19 mars 1676 à L'Ange-Gardien

fillle
de Daniel Peron dit SUIRE
et
de Louise GARGOTTIN
tous deux de La Rochelle (Charente-Maritime 17, Aunis) et mariés à Château-Richer en 1664;

mariage de Joseph GRATON et d'Anne PERRON : le 4 octobre 1697  à L'Ange-Gardien

HÉBERT
la famille de Louis HÉBERT et Marie ROLLET
venus de Paris (paroisse St-Sulpice), France;
«
les premiers colons de la Nouvelle-France »,
arrivés à Québec avec leurs 3 enfants en 1617

JOANNETTE
la famille de Joseph ROUANGE dit JOUANET
arrivé en Nouvelle-France vers 1732,
de Les Arches (Alpes-de-Haute-Provence 04, Savoie)
fils de Michel Rouange et de Lorence Etucillguy,
et
de Marie (Angélique dite ?) Josephte FLEURY
née à Montréal le 5 avril 1711 (?) de Joseph FLEURY (dit MITRON) et de Marie dite Catherine LONGTIN;
mariage de Joseph ROUANGE dit JOUANET et de Marie (Angélique dite ?) Josephte FLEURY : en février 1735 (?), à St-Laurent, Île de Montréal, contrat de mariage le 4 février 1735 devant Me Jean-Baptiste Adhémar

PLOURDE
la famille de René PELOURDE
arrivé en Nouvelle-France à l'été 1692 (?) de la « paroisse St-Pierre, Evesche de Poitiers »,
baptisé le 15 juillet 1667 paroisse St-Étienne, Vouneuil-sur-Vienne (Vienne 86, Poitou)

fils
de François PELOURDE
et
de Jeanne (-Perrine?) GREMILLON;
mariagele 7 février 1663, paroisse St-Pierre-et-St-Paul, Dissay (Vienne 86, Poitou)

et

de Jeanne Marguerite BÉRUBÉ
née à la Rivière-Ouelle le 27 octobre 1680 l'aînée des 6 enfants

fille
de Damien BÉRUBÉ maçon
arrivé en Nouvelle-France à l'été 1676 (?)
né le 2 février 1647 (ou peu avant) à Rocquefort, arrondissement d'Yvetot (Seine-Maritime 76, Normandie)

fils
de Robert BÉRUBÉ
et
de Catherine CERRECOQ

et
de Jeanne SAVONNET
arrivée à l'été 1670 (?) de Paris, née vers 1647

fille
de Jacques SAUVENIER
et
d'Antoinette BABILLETTE;

mariage à l'Islet le 22 août 1679;

mariage de René PELOURDE et de Jeanne Marguerite BÉRUBÉ :
à la Rivière-Ouelle le 26 août 1697

ROY dit DESJARDINS
la famille
d'Antoine ROY dit DESJARDINS
tonnelier arrivé en Nouvelle-France, de la paroisse St-Jean, Joigny (Yonne 89, Bourgogne), le 18 juin 1665 comme soldat de la compagnie de Froment au Régiment de Carignan,
né en 1635

d'Olivier ROY maître tonnelier
et
de Catherine Boderge? ou Bauldard?

et
de Marie MAJOR
arrivée à l'été 1668 (?) de la paroisse St-Thomas, Touques (Calvados 14, Normandie)

fille
de Jean MAJOR
receveur de la baronnie de Hanqueville et Aubeuf, en Vexin
et
de Marguerite LEPELÉ;

mariage d'Antoine ROY dit DESJARDINS et de Marie MAJOR : à Québec le 11 septembre 1668

et

de leur fils unique, Pierre ROY dit DESJARDINS
né en Nouvelle-France vers 1669, qui sera tonnelier, menuisier, charpentier, qui deviendra aussi maître de grave (1700), puis lieutenant de milice à Kamouraska (1721)
et
de Marie Anne MARTIN son épouse,
née en Nouvelle-France à l'Île d'Orléans le 4 avril 1673
2 e de 8 enfants de Joachim MARTIN laboureur et d'Anne Charlotte PETIT;

mariage de Pierre ROY dit DESJARDINS et de Marie Anne MARTIN : paroisse St-Pierre, Île d'Orléans le 12 fèvrier 1691
- ils s'installeront à Kamouraska en 1697(?)...



 
(RETOUR en début de page - UP to the Top of this Page)

 

Les Projets DA-GO : « C'est vieux et plaisant? - Oui-da! ... tout de go! »
 


Mise à jour : le 16 février 2001

URL : http://www.da-go.com/familles.html